• Etoile d'un jour (algérino)

    Dans ce monde y'a trop de sang qui coule parce qu'on est différents,
    Et notre point commun reste notre indifférence.
    Universelle est la race humaine, originel est notre péché,
    Mais de s'aimer on ne peut pas s'empêcher.
    Cohabiter on est voué à le faire de
    force ou de gré,
    Même si différent est notre pédigré.
    Les intérets mettent l'
    amour de côté,
    Dédié à ceux qui ont combattu pour la paix...

    Parce que j'ai voulu dire des choses,
    Réunir des hommes de cultures différentes,
    Parce que j'ai prôné le
    dialogue et prêché l'amour,
    Prêché la vraie parole, réunir des peuples de religions opposées.
    Allergique au bien, l'
    homme a la nausée.
    Je m'apelle Gandhi j'suis mort,
    Parce qu'on préfère la guerre à la paix,
    Les armes aux dialogues, j'suis mort d'un cancer de la haine généralisé
    Dans tout le globe, mort,
    Parce que l'homme ne se sert pas de ses deux lobes cérébraux.

    J'suis mort parce que je combattais le racisme aux Etats-Unis
    Le noir n'etait pas welcome, trop de haine,
    Je m'apelle Malcom X, homme libre,
    Homme ivre d'égalité, de fraternité, la
    couleur n'est pas une frontière, certes.
    Trop d'esprits étroits, trop de conservateurs de mauvaise graine,
    Je me suis fait buté, des balles ont fusé
    Donc la haine est montée en fusée.
    Je me suis envolé comme mon discours et mon
    papier usé, j'suis mort
    Dans les montagnes d'Afghanistan, d'
    origine Pachtoun,
    On m'a dit ''Sers pour ton pays mais pas touche''.
    Je me suis fait exploité par la C.I.A pour vaincre l'Union Soviétique.
    Je m'apelle Massoud, je me suis fait piégé par une
    caméra.
    Mon peuple a pleuré pour moi,
    Avec du recul ils cherchaient à construire un oléoduc pour faire transiter l'or noir.
    Leur putain de pétrole qui dirige toutes les boussoles,
    Ils sont même allés en Irak fouiller les sous-sols.

    Refrain :

    Oh pour nos frères là haut qui se sont envolés trop tôt,
    Comme une feuille d'automne.
    Oh pour nos frères là haut on se reverra tous bientôt
    Mon coeur une rose sur vos tombes.
    Oh nos stars lalalalalalala,
    Pour toutes nos stars lalalalalalala.
    J'ai dit nos vraies stars lalalalalalala,
    Pour toutes nos vraies stars lalalalalalala

    Le vent se lève, un courant d'air frais,
    Une brise caresse la flore,
    dessine les trajectoires que suivent les pétales qui tombent sur le sol.
    Les feuilles mortes tombent, les arbres se dénudent,
    Il tombe des pluies comme s'il s'anonçait le déluge.
    Non il tombe des obus,
    Frappe au
    mortier, j'suis vêtu
    D'un uniforme kaki soldat du 15 ème régiment d'infanterie,
    De l'armée des USA dans les fôrêts du Viet-Nam.
    J'suis mort, pour la soi-disant fierté de mon pays.
    Et moi je m'apelle X, personne inconnue,
    A qui une balle a transpercé le coeur tiré par un serial killer du Klux Klux Klan.
    Aujourd'hui j'suis rien d'autre qu'une célèbre victime d'un crime
    Contre l'humanité parce que je n'ai pas la peau blanche.
    Moi j'etais dans un bureau, au 70ème étage d'une tour,
    Un avion s'est écrasé dessus, ptetre par
    accident,
    Ou ptetre à cause des gens qui mêlent politique et religion.
    Dans ce monde y'a trop de sang qui coule parce qu'on est différent,
    Et notre point commun reste notre indifférence.
    Et notre point commun reste notre indifférence.
    Universelle est la race humaine, originel est notre péché,
    Mais de s'aimer on ne peut pas s'empêcher.
    Cohabiter on est voué à le faire de force ou de gré,
    Même si différent est notre pédigré.
    Les intérets mettent l'amour de côté,
    Dédié à ceux qui ont combattu pour la paix...



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :